• Evangile selon JEAN chapitre 6 versets 22 à 27

    La foule qui était restée de l’autre côté de la mer avait remarqué qu’il ne se trouvait là qu’une seule barque, et que Jésus n’était pas monté dans cette barque avec ses disciples, mais qu’ils étaient partis seuls.

    Le lendemain, comme d’autres barques étaient arrivées de Tibériade près du lieu où ils avaient mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâces, les gens de la foule, ayant vu que ni Jésus ni ses disciples n'étaient là, montèrent eux–mêmes dans ces barques et allèrent à Capernaüm à la recherche de Jésus.

    Et l'ayant trouvé au delà de la mer, ils lui dirent: Rabbi, quand es-tu venu ici?

    Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés.

    Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l’homme vous donnera; car c’est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau.

    -

    Rabbi, quand es-tu venu ici ?

    Il faut remarquer que Jésus ne satisfait pas leur vaine curiosité, mais il dévoile les vrais sentiments de leurs cœurs et la réelle motivation qui les a poussés à partir à sa recherche jusqu’à Capernaüm. 

    Travaillez, non pour la nourriture qui périt

    Jésus ne dit pas qu’il ne faut pas travailler pour gagner son pain…

    Mais il met en valeur l’importance de la vie éternelle par rapport à notre existence terrestre passagère. 

    La vie que le Fils de l’homme vous donnera

    C’est Jésus qui donne la vie éternelle, car c’est lui seul qui a reçu la mission de venir pour nous sauver de la condamnation divine en se chargeant de nos péchés pour en faire l’expiation sur la Croix de Golgotha.

    Ami(e), cette terre va passer et tout ce qu’elle renferme, un jour tu vas rencontrer Dieu, es-tu prêt ? As-tu fait la paix avec Lui ?

     

    Si tu ne l’as pas fait encore, repens-toi de tes péchés et reçois Jésus dans ton cœur !

     

     

     


    2 commentaires
  • Evangile selon MATTHIEU chapitre 14 versets 28 à 33

    Pierre lui répondit: Seigneur, si c'est toi, ordonne que j'aille vers  toi sur les eaux.

    Et il dit: Viens! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux,  pour aller vers Jésus.

    Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur; et, comme il commençait  à enfoncer, il s'écria: Seigneur, sauve-moi!

    Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit: Homme de peu de  foi, pourquoi as-tu douté?

    Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa.

    Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et  dirent: Tu es véritablement le Fils de Dieu.

    ----

    Nous voudrions que Jésus fasse des miracles dans nos vies. Mais nous attendons inactifs... Imitons l'apôtre!

    Remarquons que c'est Pierre qui provoque le miracle par son désir d'aller vers Jésus. Il ne reste pas un spectateur dans la barque !

    Toutefois, Pierre ne sortira de la barque que lorsqu'il aura entendu la Parole de Jésus : " Viens ! "

    Ces eaux agitées représentent le monde dans lequel nous vivons et sur lesquelles notre barque est ballotée par diverses épreuves.

    Pour sortir de là, nous avons besoin de demander un miracle en nous adressant à Jésus.

    Mais comme à Pierre, il va nous demander un acte de foi !

    Il ne nous restera plus qu’à aller vers lui en marchant par la foi.

    Nous sommes humains, et il peut arriver qu’un moment arrive où nous doutions, mais le Seigneur est fidèle et bon, sachons qu’il nous tendra toujours la main pour nous secourir.

     

     

     

             


    4 commentaires
  • Evangile selon MATTHIEU chapitre 14 versets 22 à 27

    Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à  passer avant lui de l'autre côté, pendant qu'il renverrait la foule.

    Quand il l'eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l'écart;  et, comme le soir était venu, il était là seul.

    La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots; car le vent était contraire. A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la  mer.

    Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent: C'est un fantôme! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des  cris.

    Jésus leur dit aussitôt: Rassurez-vous, c'est moi; n'ayez pas peur!

    ---

    Pour prier à l'écart !

    Le Fils de Dieu avait besoin de moments, seul avec son Père.

    Pourrions-nous nous en passer ? Jésus a dit :

    Matthieu 6 verset 6 : «  Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »

    Autrement dit : « Mets-toi à l’écart, ferme ta porte sur ce monde bruyant, ton Père t’attend chaque jour dans le lieu secret ! »

    Il est bon pour toi d’avoir, en quelque sorte, une chambre haute dont le plafond touche au ciel et qui est meublée des promesses de la Parole de Dieu ! 

     ...marchant sur la mer !

    Pourquoi donc Jésus utilise-t-il son pouvoir divin en cette occasion ? Alors que nous le voyons dans d'autres circonstances fatigué d'avoir trop marché ?

    Tout simplement pour venir au secours de ses disciples dans la tempête.

    Rassurez-vous, c'est moi ; n'ayez pas peur !

    La première chose que fait Jésus, c'est de mettre la paix dans le cœur des siens, c'est ensuite qu'il fait taire le vent et la mer.

    Il agit de même pour nous, faisons-lui confiance !

    Quelles que soit nos épreuves, Il veut d’abord mettre en nous sa paix. C’est ensuite qu’Il nous délivrera !

     

     


    5 commentaires
  • Evangile selon MATTHIEU chapitre 14 versets 15 à 21

    Le soir étant venu, les disciples s'approchèrent de lui, et dirent:

    Ce  lieu est désert, et l'heure est déjà avancée; renvoie la foule, afin  qu'elle aille dans les villages, pour s'acheter des vivres.

    Jésus leur répondit: Ils n'ont pas besoin de s'en aller; donnez-leur vous-mêmes à manger.

    Mais ils lui dirent: Nous n'avons ici que cinq pains et deux poissons.

    Et il dit: Apportez-les-moi.

    Il fit asseoir la foule sur l'herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il  rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la  foule.

    Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta douze paniers pleins  des morceaux qui restaient.

    Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes  et les enfants

    ---

    Donnez-leur vous-mêmes à manger !

    Réponse des disciples : « nous n’avons que… »

    Les chrétiens de ce siècle auraient bien besoin de déposer aux pieds du Seigneur, tous leurs : 

    « nous n’avons que… »

    Car avec tous ces « nous n’avons que… », Jésus a toujours le pouvoir de faire des miracles merveilleux. 

    Il rendit grâces pour les cinq pains et les deux poissons ! 

    Jésus n'a pas dit :: "Père je n'en ai pas assez pour tout ce monde".

    Il remercie pour ce qu'il a !

    Quel magnifique exemple pour nous. C'est par là qu'il nous faut commencer, remercier pour ce que nous avons et tout remettre entre les mains du Seigneur !

    Est-ce que nous rendons grâces à Dieu pour le pain quotidien quand nous prenons nos repas ? 

    Tous mangèrent et furent rassasiés.

    Soyons conscients que Jésus a le pouvoir de rassasier tous les coeurs affamés de joie et de paix véritables, et secourir les siens dans leurs besoins de chaque jour.

     

     


    4 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 9 versets 7 à 9

    Hérode le tétrarque entendit parler de tout ce qui se passait, et il ne savait que penser. Car les uns disaient que Jean était ressuscité des morts ; d’autres, qu’Elie était apparu ; et d’autres, qu’un des anciens prophètes était ressuscité.

    Mais Hérode disait : J’ai fait décapiter Jean ; qui donc est celui-ci, dont j’entends dire de telles choses ? Et il cherchait à le voir.

     --

    Hérode ne savait que penser !

    Vingt siècles se sont passés, les mêmes interrogations subsistent chez ceux qui ne sont pas convertis à Jésus-Christ. 

    Qui est Jésus pour ce monde qui court à la ruine ?

    Certains disent un prophète, d'autres disent un affabulateur et d'autres avouent n'en rien savoir... 

    Qui est Jésus pour toi mon ami(e) ?

    Si tu refuses de croire qu'il est Fils de Dieu, qu'il s'est fait homme pour venir prendre ta place sur la Croix, tu mourras dans tes péchés, car la condamnation de Dieu demeure sur toi.

    Mais si tu mets ta foi en Jésus-Christ, si tu crois en sa divinité, à son sacrifice à Golgotha, et que tu te repentes de tes péchés, tu vivras pour l'éternité. 

    Es-tu de bonne volonté ? Cherches-tu à connaître le Seigneur ? Prends-tu le temps de lire ta Bible ?

    Ne te contente pas de dire : « Je n’ai pas la foi », c’est ton éternité qui est en jeu !

    Comprend qu’on ne nait pas chrétien, mais qu’on le devient en prenant le temps de se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu !

    Il est écrit :

    Romains 10:17  Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.

    Cliques pour entendre la lecture de la Bible en ligne :

     

    http://www.enseignemoi.com/bible/audio/luc.html

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique