•  

    Evangile selon LUC chapitre 16 versets 27 à 31

    Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères.

    C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments.

    Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent.

    Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront.

    Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait.

    --

    On ne peut pas dire que cet homme dans les tourments était totalement mauvais.

    Il se soucie de sa famille !

    Remarquons ce que dit Abraham :

    "Même si quelqu'un des morts ressusciterait"

    Le riche demande à Abraham d'envoyer Lazare, Abraham répond à cette demande en précisant qu'il faudrait donc qu'il revienne à la vie pour avoir un contact avec les vivants.

    Il existe des esprits trompeurs qui mystifient les humains, leur faisant croire qu’ils communiquent avec leurs bien-aimés disparus.

    C’est particulièrement attristant de voir que certaines personnes soient pareillement trompées ! 

    Voyons ce que dit le livre du Deutéronome 18 verset 10 :

    "Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.

    Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel"

     

    Toutefois n’oublions jamais que quelqu’un qui a pratiqué ces choses et a été en abomination à l’Eternel, peut tant qu’il est en vie, prendre conscience de son péché, se repentir, recevoir le pardon de ses péchés, et mettre sa foi en Jésus-Christ son Sauveur !

     

     

     


    6 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 16 versets 24 à 26

    Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme.

    Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres.

    D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.

    --

    Quelques remarques à la lumière de cette parabole :

    - Le riche voit le bonheur de Lazare, mais il n'est pas écrit que Lazare voit la souffrance du riche.

    Le bon sens nous dit que si ceux que nous chérissions et qui nous ont précédés dans la mort nous voyaient ramer et souffrir sur cette terre, ce serait l’enfer pour eux…

    - Même dans le séjour des morts, cet homme riche a gardé sa mentalité : "envoie Lazare !"

    - Il ne faut pas considérer la flamme au premier degré. Elle représente les souffrances conséquences du péché et de l'éloignement de Dieu.

    D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que…

    - Il est impossible d'aller du séjour des morts vers le Paradis de Dieu et inversement bien heureusement !

    Il nous faut bien comprendre que c'est pendant notre existence terrestre que nous préparons notre éternité. Après la mort, il sera trop tard.

    - Ceux qui auront rejeté le seul moyen de salut savoir Jésus-Christ iront dans le séjour des morts (mot grec = hadès) et souffriront dans la terrible attente du jugement dernier.

     

    - Ceux qui seront morts en Christ, seront consolés. Ils seront auprès de Jésus pour l'éternité.

     

     


    2 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 16 versets 19 à 23

    Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.

    Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.

    Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham.

    Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.

    Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.

    --

    Jésus ne dit pas que cet homme riche avait une vie immorale. Il dit seulement qu'il vivait dans le luxe et se livrait aux jouissances de ses sens, restant complètement indifférent aux besoins et aux maux du pauvre qui était couché à sa porte !

    Il n'est pas mis d'autre péché à sa charge, cela peut nous donner à réfléchir.

    Même si nous estimons ne pas faire partie des plus riches, il est nécessaire pour nous de ne pas être indifférent à l'extrême pauvreté de certains sur cette terre.

    Environ un milliard de personnes ne mangent pas à leur faim dans ce monde !

    Peut-on prétendre être chrétien sans avoir en nous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ ?

    Lazare signifie "Dieu est secours"; et c'est certainement pour indiquer que cet homme pauvre se confiait en Dieu que Jésus a précisé un nom dans sa parabole, chose qu'il ne faisait pas habituellement.

     

    Remarquons la destinée finale de ces deux hommes :

    Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham.

    Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux.

    Nous n’allons pas dans le même lieu après la mort

    Le refus de croire et de se repentir, conduit les rebelles vers la condamnation.

     

    Mais la foi en Jésus-Christ, conduit les fidèles dans le repos.

     

     


    4 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 16 versets 14 à 17

    Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient aussi tout cela, et ils se moquaient de lui. Jésus leur dit:

    Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos cœurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu.

    ; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer.

    Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu'il ne l'est qu'un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber.

    --

    Dieu connaît vos coeurs

    On peut être un bon catholique, un bon protestant ou autre, sans être agréable à Dieu, parce qu'on n'accomplit que des devoirs religieux sans que le cœur participe.

    C'est même une abomination aux yeux de Dieu car c'est de l'hypocrisie.

    La Loi de Dieu dit : Evangile de Luc 10:27 Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.

    Chacun use de violence

    Violence c'est le grec "biazo" que l'on peut traduire par "utiliser la force". Toutefois, le ciel n'est pas une citadelle qu'il faudrait prendre par la violence !

    Il nous faut utiliser cette force contre nous-mêmes, contre notre moi qui résiste à l’appel d’amour de Jésus-Christ. 

    La loi et les prophètes ont subsisté jusqu'à Jean

    Jésus a dit aussi : "Matthieu 24 v 35  Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point."

    Les gens de cette génération voudraient adapter la Parole de Dieu à leur mentalité.

    On constate aujourd’hui dans les milieux chrétiens, un retour vers les fêtes de l’Ancienne Alliance…

    Cela se comprend très bien, car la chair apprécie davantage la musique et les danses que la mort à soi-même, la prière et le jeûne !  

     

    Il serait salutaire que chacun se remette en question et se replonge dans la lecture du Nouveau Testament ! On y trouve toutes les instructions pour le culte et la vie chrétienne.

     

     


    4 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 16 versets 10 à 13

    Celui qui est fidèle dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes.

    Si donc vous n'avez  pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables?

    Et si vous n'avez  pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous?

    Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

    --

    Fidèle dans les moindres choses ?

    Les moindres choses correspondent à ce qui se passe dans notre vie de tous les jours. Jésus nous montre qu'un simple verre d'eau donné à l'un des siens a de la valeur à ses yeux.

    Richesses injustes ?

    Les richesses terrestres sont injustes car les hommes les répartissent et les utilisent souvent bien mal.

    Combien de gens s'imaginent qu'ils sont l'unique propriétaire de biens d'ici-bas, alors qu'ils n'en sont que les gestionnaires.

    En effet, tout appartient à Dieu.

    Servir Dieu ou servir Mamon ?

    Mamon ? La richesse est ici personnifiée comme étant une divinité…

    Psaumes 62:10  Ne mettez pas un vain espoir dans la rapine ; quand les richesses s’accroissent, n’y attachez pas votre cœur.

    Luther a dit :

    "Avoir de l’argent et du bien n’est pas un péché, mais ne le laisse pas devenir ton maître; qu’il te serve, et que tu sois son maître"

     

    Nous sommes donc appelés à nous servir de ce que nous possédons avec la pensée de servir Dieu et d'obéir au commandement d'amour de Jésus-Christ.

     

    .


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique