• Livre des Proverbes chapitre 27 verset 9

    L'huile et les parfums réjouissent le coeur, et les conseils affectueux d'un ami sont doux !

     

    Ecouter l'exhortation  :

    http://jonathan.picceu.pagesperso-orange.fr/Christianisme/19_L_huile_et_les_parfums.mp3

     

     


    15 commentaires
  • L'AMOUR DE JESUS POUR TOI 

     

    Epitre de Paul aux EPHESIENS chapitre 3 verset 14 

    Je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. 



    L'amour de Jésus-Christ, c'est l'amour qui se donne pour des rebelles, des incrédules, des pécheurs et même pour ses ennemis qui le crucifient. 


    L'amour de Jésus-Christ, tu le vois à la croix, regarde son sang qui coule de son front couronné d'épines ; tu le vois couler de ses mains et de ses pieds percés par d'horribles clous ; tu le vois couler de son côté là où la lance du soldat romain a pénétré. 


    L'amour de Jésus-Christ, à Golgotha il éclabousse l'histoire de l'être humain pécheur. 


    Contemple la Croix de Golgotha et réalise combien il t'a aimé et le prix qu’il a payé pour te sauver ! 

    .
    Peux-tu encore fermer ton coeur à cet amour ? Dis-lui : 

    « Seigneur Jésus,   oh ! Pardonne tous mes péchés, je t'aime en retour ! » 

     

     


    3 commentaires
  • « Avance ici ton doigt, et regarde mes mains… et ne sois pas incrédule, mais crois » 

    Evangile selon Jean chapitre 20 verset 27 

     

    Combien de personnes ont dit ces paroles :

    « Je suis comme Thomas, je ne crois que ce que je vois… »

    Nous pourrions ensemble, faire comme Thomas l’a fait :

    Regarder les mains de Jésus.

     

    Beaucoup de choses ont été accomplies par les mains de Jésus !

    Que de miracles en un peu plus de trois ans de Ministère !

    L’Evangéliste Jean le confirme tout à la fin de son Evangile :

    « Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses… »

     

    Regardons les mains de Jésus, comme Thomas l’a fait au soir de la résurrection.

     

    Elles nous enseignent trois vérités essentielles :

     

    1 – L’incarnation

    2 – L’expiation

    3 – La résurrection

     

    1 – L’INCARNATION

     

    C’est-à-dire que Jésus s’est dépouillé de sa gloire céleste et qu’il est venu vivre dans un corps semblable au nôtre. Il ne s’est pas dépouillé de sa divinité, mais il a revêtu notre humanité.

    Il avait donc ces deux natures, divine et humaine, et quand il a offert sa vie sans tâche pour tous, il a réconcilié Dieu avec les hommes.

     

    a) Son enfance

    Il n’est pas venu dans le corps d’un Apollon, Esaïe avait prophétisé plusieurs siècles avant :

    « Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards et son aspect n’avait rien pour nous plaire »

     

    Il a été conçu par le Saint-Esprit, et il est né de Marie une humble fille de Galilée.

    Il n’est pas né dans le palais des riches… mais on l’a placé dans une mangeoire pour les animaux… son premier berceau ! C’est là que ses petites mains de bébé ont commencé à s’agiter !

     

    Il a exercé jusqu’à trente ans un métier, celui de charpentier. Ses mains d’homme ont dues être marquées par le travail. Il avait les mains rudes d’un ouvrier du bâtiment.

     

    b) Son Ministère

    Il n’a pas choisi la facilité pour son Ministère, dans l’Evangile de Matthieu et celui de Luc, il a pu préciser lui-même qu’il n’avait pas un lieu où il puisse reposer sa tête.

    Il a souffert la faim, la soif, la fatigue, la moquerie, l’incompréhension et même la tentation !

     

    Il allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui.

    Nous voyons (Jean ch. 9) qu’il n’avait pas peur de se salir les mains. Il a fait de la boue pour la placer sur les yeux d’un aveugle, et lui a dit : « va et lave-toi au réservoir de Siloé »

     

    Combien j’aime ces quelques mots de l’Evangile qui disent :

    « Il y alla, se lava et s’en retourna voyant clair »

    Ah ! Si nous étions aussi simples dans notre foi, vous pouvez être assurés qu’il se passerait beaucoup plus de choses merveilleuses sur cette terre !

     

    Il ne craignait pas la contagion ! Un lépreux lui a dit : « si tu le veux, tu peux me rendre pur »

    Il est écrit qu’il a étendu la main, l’a touché et lui a dit : « Je le veux, sois pur  » …et aussitôt, ce lépreux a été purifié de sa lèpre !

     

    2 – L’EXPIATION

     

    C'est-à-dire qu’il a subi notre condamnation. On peut citer encore Esaïe chapitre 53 :

    « Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités, le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui »

     

    C’est sur le Mont Golgotha, que ses mains et ses pieds ont été percés par d’horribles clous et que son sang a coulé… et cela ce n’est pas seulement pour les autres, mais en particulier pour TOI qui lit ces lignes !

     

    Les mains percées de Jésus nous disent qu’il n’y avait pas de voie plus facile pour nous offrir le salut de nos âmes et la Grâce de Dieu !

    Ses mains percées nous apportent la preuve que nous ne pouvons gagner le ciel par nous-mêmes, mais qu’il a tout accompli sur la Croix pour nous sauver.

     

    ATTENTION, il reste notre part, il nous faut lui demander pardon pour nos péchés.

    Comprenons bien que nos œuvres aussi bonnes soit-elles ne vont pas nous permettre l’achat d’une parcelle dans le  Ciel !

     

     

    3 – LA RESURRECTION

     

    Quand Thomas regarde les mains de Jésus, il ne voit pas les mains d’un mort, des mains sans vie !

    Mais il voit les mains d’un vivant qui portent les stigmates, les marques de l’œuvre qu’il a accompli sur la Croix.

    Il réalise la victoire de Jésus : « La mort a été vaincue par le Prince de la Vie »

     

    A cette angoissante question de l’homme : « Est-ce qu’il y a une vie après la mort ? » 

    ou encore : « si je meurs, est-ce que tout est fini ? »

    Jésus apporte la réponse à tous ceux qui le reçoivent pour Sauveur :

    « Je vis et vous vivrez aussi »

     

    CONCLUSION

     

    Si vous avez fait des déclarations fracassantes comme celles de Thomas :

    « Si je ne mets mon doigt dans la marque des clous… je ne croirai pas ! »

     

    Alors n’hésitez pas un seul instant, faites comme lui !

     

    Quand Jésus lui a dit :

    « Avance ici ton doigt et regarde mes mains… ne sois pas incrédule, mais crois »

    Thomas a répondu tout simplement :

    « Mon Seigneur et mon Dieu »

     

    Votre Seigneur et votre Dieu, par l’humble moyen de ce site, vous montre ses mains percées et il vous dit encore : « ne sois pas incrédule, mais crois »

    Avec un cœur repentant, dites-lui comme Thomas  :

    « Mon Seigneur et mon Dieu ! »

     

     

     


    6 commentaires
  • Evangile selon JEAN chapitre 13 versets 34 à 35

    Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.

    A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

    --

     Je vous donne un commandement nouveau !

    a) Sous la Loi, le commandement disait :  Tu aimeras ton prochain « comme »  toi-même 

    La mesure était le « moi ». Il devait donc y avoir égalité avec le prochain.

    Mais personne en dehors de Jésus-Christ n'a été capable de vivre parfaitement les commandements

     

    b) Sous la Grâce, Jésus commande à ses disciples d’aimer « comme »  il nous a aimé !

    Il ne s’agit plus d’un amour limité à la mesure humaine, mais d’un amour infini, un amour qui déborde, l’amour de Jésus lui-même.

     

    c) Mais Comment l’être humain pourrait-il manifester la dimension de l’amour divin ?

    L’Epitre aux Romains chapitre 5 verset 5 nous donne l’explication :

    « L’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. »

     

    Comme l’a dit quelqu’un : « Dieu donne ce qu’il ordonne »

    Il le donne à ceux dont le cœur a été purifié par le sang de Jésus, et qui suivent le Bon Berger.

    Et le contenu (l’amour, la nature même de Dieu) est bien plus grand que le contenant (notre cœur), et il se passe le miracle suivant : l’amour répandu dans le cœur de l’enfant de Dieu va déborder sur tous ceux qui l’entourent, le rendant capable d’aimer même ses ennemis !

     

     


    3 commentaires
  • Un si grand salut !

     

    Epitre aux Hébreux chapitre 2 versets 2 à 4

    Car, si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu une juste rétribution,

    comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu,

    Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté.

     

    Cliquer sur le lien ci-dessous pour écouter la méditation :

    https://youtu.be/jQ4Ajujv6T0

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique