• Evangile selon LUC chapitre 16 versets 14 à 17

    Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient aussi tout cela, et ils se moquaient de lui. Jésus leur dit:

    Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos cœurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu.

    ; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer.

    Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu'il ne l'est qu'un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber.

    --

    Dieu connaît vos coeurs

    On peut être un bon catholique, un bon protestant ou autre, sans être agréable à Dieu, parce qu'on n'accomplit que des devoirs religieux sans que le cœur participe.

    C'est même une abomination aux yeux de Dieu car c'est de l'hypocrisie.

    La Loi de Dieu dit : Evangile de Luc 10:27 Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.

    Chacun use de violence

    Violence c'est le grec "biazo" que l'on peut traduire par "utiliser la force". Toutefois, le ciel n'est pas une citadelle qu'il faudrait prendre par la violence !

    Il nous faut utiliser cette force contre nous-mêmes, contre notre moi qui résiste à l’appel d’amour de Jésus-Christ. 

    La loi et les prophètes ont subsisté jusqu'à Jean

    Jésus a dit aussi : "Matthieu 24 v 35  Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point."

    Les gens de cette génération voudraient adapter la Parole de Dieu à leur mentalité.

    On constate aujourd’hui dans les milieux chrétiens, un retour vers les fêtes de l’Ancienne Alliance…

    Cela se comprend très bien, car la chair apprécie davantage la musique et les danses que la mort à soi-même, la prière et le jeûne !  

     

    Il serait salutaire que chacun se remette en question et se replonge dans la lecture du Nouveau Testament ! On y trouve toutes les instructions pour le culte et la vie chrétienne.

     

     


    3 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 16 versets 10 à 13

    Celui qui est fidèle dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes.

    Si donc vous n'avez  pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables?

    Et si vous n'avez  pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous?

    Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

    --

    Fidèle dans les moindres choses ?

    Les moindres choses correspondent à ce qui se passe dans notre vie de tous les jours. Jésus nous montre qu'un simple verre d'eau donné à l'un des siens a de la valeur à ses yeux.

    Richesses injustes ?

    Les richesses terrestres sont injustes car les hommes les répartissent et les utilisent souvent bien mal.

    Combien de gens s'imaginent qu'ils sont l'unique propriétaire de biens d'ici-bas, alors qu'ils n'en sont que les gestionnaires.

    En effet, tout appartient à Dieu.

    Servir Dieu ou servir Mamon ?

    Mamon ? La richesse est ici personnifiée comme étant une divinité…

    Psaumes 62:10  Ne mettez pas un vain espoir dans la rapine ; quand les richesses s’accroissent, n’y attachez pas votre cœur.

    Luther a dit :

    "Avoir de l’argent et du bien n’est pas un péché, mais ne le laisse pas devenir ton maître; qu’il te serve, et que tu sois son maître"

     

    Nous sommes donc appelés à nous servir de ce que nous possédons avec la pensée de servir Dieu et d'obéir au commandement d'amour de Jésus-Christ.

     

    .


    2 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 15 versets 24 à 32

    Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu'il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses.

    Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c'était.

    Ce serviteur lui dit: Ton frère est de retour, et, parce qu'il l'a retrouvé en bonne santé, ton père a tué le veau gras.

    Il se mit en colère, et ne voulut pas entrer. Son père sortit, et le pria d'entrer.

    Mais il répondit à son père: Voici, il y a tant d'années que je te sers, sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour que je me réjouisse avec mes amis.

    Et quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé ton bien avec des prostituées, c'est pour lui que tu as tué le veau gras!

    Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j'ai est à toi; mais il fallait bien s'égayer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et qu'il est revenu à la vie, parce qu'il était perdu et qu'il est retrouvé.

    --

    Le moins qu'on puisse dire c'est que le fils aîné n'a pas les sentiments de son père pour son petit frère ! Il l'appelle même : "ton fils !"

    Il me fait penser à tous ces gens qui se disent chrétiens, et qui n'ont rien compris au pardon ni à la Grâce de Dieu.

    Ils s'imaginent que le ciel leur est réservé, parce qu'ils croient en l'existence de Dieu et qu'ils n'ont pas tué ni volé ! 

    Le Paradis n’est pas à vendre !

    On ne peut y acheter sa place avec de l’argent ou même avec des bonnes œuvres !

    Il est le cadeau de Dieu à ceux qui croient que Jésus-Christ a porté leurs péchés sur la Croix de Golgotha et qu’Il est ressuscité afin qu’ils soient déclarés justes devant Lui.

    Grande sera la désillusion de ceux qui pense être meilleurs que les autres !

    Car des hommes et des femmes qu'ils méprisent, ayant pris conscience de leurs péchés, et étant venus vers Dieu dans la repentance et la foi en Jésus-Christ, hériteront du salut et de la vie éternelle.

     

    Soyons conscients que devant Dieu, une foi sans amour est vaine !

     

     


    5 commentaires
  • Quel bonheur quand on a reçu dans son coeur l'assurance du pardon divin !


    2 commentaires
  •  

    Ne crains rien, je t’aime !
    Je suis avec toi !
    Promesse suprême,
    Qui soutient ma foi.
    La sombre vallée
    N’a plus de terreur,
    L’âme consolée,
    Je marche avec mon Sauveur.

     

    Refrain
    Non, jamais tout seul,
    Non, jamais tout seul,
    Jésus mon Sauveur me garde,
    Jamais ne me laisse seul.
    Non, jamais tout seul,
    Non, jamais tout seul,
    Jésus mon Sauveur me garde,
    Je ne suis jamais tout seul.

     

    L’aube matinière
    Ne luit qu’aux beaux jours,
    Jésus, ma lumière,
    M’éclaire toujours !
    Quand je perds de vue
    L’astre radieux,
    À travers la nue,
    Jésus me montre les cieux !

     

    Les dangers accourent,
    Subtils, inconnus :
    De près ils m’entourent,
    Plus près est Jésus,
    Qui dans le voyage,
    Me redit : « C’est moi !
    Ne crains rien : courage !
    Je suis toujours avec toi ! »


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires