• Pourtant couché à sa porte !

    Evangile selon LUC chapitre 16 versets 19 à 23

    Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.

    Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.

    Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham.

    Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.

    Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.

    --

    Jésus ne dit pas que cet homme riche avait une vie immorale. Il dit seulement qu'il vivait dans le luxe et se livrait aux jouissances de ses sens, restant complètement indifférent aux besoins et aux maux du pauvre qui était couché à sa porte !

    Il n'est pas mis d'autre péché à sa charge, cela peut nous donner à réfléchir.

    Même si nous estimons ne pas faire partie des plus riches, il est nécessaire pour nous de ne pas être indifférent à l'extrême pauvreté de certains sur cette terre.

    Environ un milliard de personnes ne mangent pas à leur faim dans ce monde !

    Peut-on prétendre être chrétien sans avoir en nous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ ?

    Lazare signifie "Dieu est secours"; et c'est certainement pour indiquer que cet homme pauvre se confiait en Dieu que Jésus a précisé un nom dans sa parabole, chose qu'il ne faisait pas habituellement.

     

    Remarquons la destinée finale de ces deux hommes :

    Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham.

    Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux.

    Nous n’allons pas dans le même lieu après la mort

    Le refus de croire et de se repentir, conduit les rebelles vers la condamnation.

     

    Mais la foi en Jésus-Christ, conduit les fidèles dans le repos.

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 19:00

    le problème est que certains  vivent de la misère des pauvres, et sur l' argent donné  bien peu  sert vraiment  aux pauvres

    Et donc, je donne  à celui que je vois !

    Passe une bonne soirée Jonathan

     Amitié

    2
    Jeudi 23 Novembre 2017 à 22:51

    Bonjour,

    Merci pour ce texte très profond.

    Je me permets juste d'attirer l'attention de ceux qui sont de bonnes volonté sur de très grands problèmes de société dont j'ignorais l'existence jusqu'à il y a peu de temps la torture électronique, les neuro-armes et le harcèlement en réseau.

    Que Dieu nous, aide, peuple chrétien à ne pas fermer les yeux, à faire nos enquêtes sincères afin de ne pas nous retrouver dans la situation du riche qui fait la fête pendant que dans nos pays, parfois, nos voisins souffrent le martyre et très peu personnes prennent la peine  d'examiner soigneusement ces questions.

    ...Certes il ne faut pas non plus s'attendre à ce que l'on nous "déroule le tapis rouge sous les pieds"... Cela peut coûter, mais si personne ne dit rien cela donne tout pouvoir à ceux qui pratiquent ces actions.

    Bien entendu, il ne faut pas oublier ceux qui sont loin pour autant.

    J'en un peu sur le blog de mes sites, mais je ne demande surtout pas à être crue sur parole, il vaut mieux faire ses propres enquêtes en croisant les sources.

    http://www.jeanne-gwenaelle-musique-et-art-chretien.weonea.com/

    http://www.jeanne-gwenaelle.weonea.com/

     

    3
    Vendredi 24 Novembre 2017 à 11:00

    Accueil

    Bonjour Jonathan, merci pour ce beau passage de la Bible..

    Faites que notre fin soit comme celle de Lazare,

    prions Jésus de nous accorder cette grâce en vivant humblement sur cette terre

    Bonne journée à vous deux , gros bisous

    4
    Samedi 25 Novembre 2017 à 10:13

    Accueil

    Bonjour Jonathan, pas de soleil ce matin, le ciel est gris..

    Bonne journée, gros bisous à vous deux

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :