• Le mort s'assit et se mit à parler !

    Evangile selon LUC chapitre 7 versets 11 à 16

    Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn ; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui.

    Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. Le Seigneur, l’ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit :

    Ne pleure pas !

    Il s’approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s’arrêtèrent. Il dit :

    Jeune homme, je te le dis, lève-toi !

    Et le mort s’assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.

    Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : Un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple.

    --

    Quelle rencontre particulière !

    Jésus c’est celui qui dira :

    Jean 14:6  « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi »

    Il est la vie, et la vie rencontre un funèbre cortège, quel contraste ! 

    Ne pleure pas !

    Devant une mère qui conduit son fils en terre, nous nous rendons compte que nos paroles sont bien dérisoires !

    Pour comprendre l’attitude de Jésus, il faut savoir qu’il est la Parole de Dieu faite chair, et ses paroles ont une puissance extraordinaire.

    Quand il dit à cette femme : « ne pleure pas », elle reçoit dans le même temps une puissance de consolation.

    Jésus voit le cœur brisé de cette mère et ému de compassion, comme le bon Samaritain de la parabole, il commence par verser l’huile sur sa blessure.

    Je te le dis, lève-toi !

    La première partie de la guérison que Jésus a accomplie ne se voyait pas, il a guéri le cœur de la maman.

    Mais la deuxième intervention de Jésus est spectaculaire, il ressuscite le mort !

    Nous comprenons la réaction de crainte respectueuse de ceux qui ont vu ce miracle !

     

    Le cœur du Seigneur Jésus-Christ est toujours ému de compassion devant nos misères humaines. Adressons-lui nos prières, autrement dit, parlons-lui aussi simplement qu’on parle à un ami. Il nous aime, n’a-t-il pas donné sa vie pour nous tous ?

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Mai 2016 à 10:30

      

    Bonjour Jonathan, comme cette mère a du être heureuse de voir son fils se lever de son cercueil..

    Remercions Jésus pour tous les miracles qu'il a fait...Bon samedi, bons baisers à vous deux

    2
    Dimanche 8 Mai 2016 à 10:13

      

    Bonjour Jonathan, je te souhaite de passer un bon dimanche dans la paix du Seigneur..

    Gros bisous à vous deux

    3
    Lundi 9 Mai 2016 à 10:08

      

    Bonjour Jonathan, il a plu cette nuit et le ciel est maussade ce matin

    avec quelques apparitions du soleil de temps en temps

    Bon lundi, bons baisers à vous deux

    4
    Mardi 10 Mai 2016 à 08:23

    J' imagine qu' aujourd' hui, les réactions seraient les mêmes !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :