• Chargés de mission !

    Evangile selon LUC chapitre 10 versets 1 à 12

    Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller.

    Il leur dit : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson.

    Partez ; voici, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.

    Ne portez ni bourse, ni sac, ni souliers, et ne saluez personne en chemin.

    Dans quelque maison que vous entriez, dites d’abord : Que la paix soit sur cette maison ! Et s’il se trouve là un enfant de paix, votre paix reposera sur lui ; sinon, elle reviendra à vous.

    Demeurez dans cette maison-là, mangeant et buvant ce qu’on vous donnera ; car l’ouvrier mérite son salaire. N’allez pas de maison en maison.

    Dans quelque ville que vous entriez, et où l’on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté, guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur : Le royaume de Dieu s’est approché de vous.

    Mais dans quelque ville que vous entriez, et où l’on ne vous recevra pas, allez dans ses rues, et dites:

    Nous secouons contre vous la poussière même de votre ville qui s’est attachée à nos pieds ; sachez cependant que le royaume de Dieu s’est approché.

    Je vous dis qu’en ce jour Sodome sera traitée moins rigoureusement que cette ville-là.

    --

    Jésus est en route vers Jérusalem et il envoie des disciples devant lui pour préparer les cœurs à recevoir son message de Grâce.

    La moisson est grande et il y a peu d’ouvriers

    L’ordre de Jésus est de prier le Maître de la moisson afin qu’il envoie des ouvriers.

    Est-ce que nous prions pour cela ? 

    Ne portez ni bourse, ni sac, ni souliers

    Portez, c’est le grec « bastazo » qui indique la pensée de fardeau.

    En ce qui concerne les souliers, il y a la pensée de souliers de rechange.

    C’était pour les disciples un terrain d’expérience pour leur foi. Dieu pourvoirait à tous leurs besoins et ils trouveraient des maisons pour les recevoir

    Ne saluez personne en chemin

    Le Seigneur n’enseigne pas l’impolitesse, mais pour bien comprendre cette instruction, il faut réaliser que cela se passait dans une civilisation où les salutations cérémonieuses étaient si importantes qu’elles duraient parfois jusqu’à trois heures…  la consigne met donc en relief l’urgence de la mission.

    Le royaume de Dieu s’est approché de vous

    Le message de l’Evangile allait être confirmé par les guérisons qu’ils allaient accomplir dans le nom de Jésus-Christ.

    Nous secouons contre vous la poussière même de votre ville

    Il s’agit d’un geste symbolique. Jésus dira d’ailleurs au verset 16 du chapitre 10 :

    «  Celui qui vous écoute m’écoute, et celui qui vous rejette me rejette ; et celui qui me rejette, rejette celui qui m’a envoyé. »

     

    Ceux qui ne veulent pas croire au message de l’Evangile apporté par des chrétiens fidèles à la Parole de Dieu, rejettent Jésus-Christ et comme le Seigneur l’affirme, ils rejettent quoi qu’ils disent, Dieu le Père qui l’a envoyé !

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Janvier à 07:31

    cela me fait penser au  refus d' obéir de Lucifer !

     La chance nous est offerte, à nous de la saisir

     Passe une bonne journée Jonathan

     Amitié

    2
    Lundi 16 Janvier à 10:38

    la création du jour

    Bonjour Jonathan,merci pour cette belle page de la Bible..

    Comme il est rassurant d'avoir Jésus dans son coeur, il nous aide à poursuivre le chemin que Dieu à tracer pour nous

    Bonne journée, gros bisous à vous deux

    3
    Mardi 17 Janvier à 10:42

    la création du jour

    Bonour Jonathan, le froid arrive sur la côte, il faisait 0° à huit heures...

    Bon mardi, gros bisous à vous deux

    4
    Mercredi 18 Janvier à 10:25

    la création du jour

    Bonjour Jonathan, un petit coucou pour prendre de vos nouvelles..

    J'espère que vous n'avez pas trop froid.

    Bon mercredi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :