• Evangile selon LUC chapitre 11 versets 1 à 4

    Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu’il eut achevé, un de ses disciples lui dit : Seigneur, enseigne-nous à prier, comme Jean l’a enseigné à ses disciples.

    Il leur dit : Quand vous priez, dites : Père ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne. Donne-nous chaque jour notre pain quotidien ; pardonne-nous nos péchés, car nous aussi nous pardonnons à quiconque nous offense ; et ne nous induis pas en tentation.

    --

    Seigneur, enseigne-nous à prier !

    Voilà un sujet de prière que nous avons envie de faire monter vers Jésus encore aujourd’hui !

    Enseigne-nous à prier comme toi seul sait le faire !

    Enseigne-nous ce qu’il convient de demander !

    Afin que nous soyons gardés des vaines redites exprimées sans que notre cœur y participe.

    Quand vous priez, dites !

    Prier est un besoin spirituel pour le chrétien.

    On peut remarquer en comparant cette prière avec le « Notre Père » enseigné dans le sermon sur la montagne (Matthieu 6 :9) que Jésus ne redit pas tout à fait les mêmes paroles. Ce qui prouve qu'il donne un modèle de prière et non une redite à répéter à l'infini !

    Que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne

    Avant toute demande concernant nos besoins personnels, le Seigneur nous enseigne à louer le Père.

    Toutefois, n’oublions pas que le règne de Dieu commence dans les cœurs de ceux qui croient en Lui, de ceux qui mettent en pratique les enseignements de sa Parole.

    Donne-nous chaque jour notre pain quotidien

    C’est chaque jour que nous sommes invités à faire connaître nos besoins à Dieu !

    Pensons aussi à ceux qui n’ont pas le nécessaire, pensons-y dans nos prières mais aussi en les aidant matériellement en fonction de nos moyens.

    Pardonne-nous nos péchés, car…

    Un petit « car » qu’il ne faut pas négliger ! En effet, peut-on avoir le toupet de demander à Dieu de nous pardonner quand nous-mêmes refusons le pardon à quelqu’un qui nous a offensé ?

    Et ne nous induis pas en tentation

    Ne nous expose pas à la tentation ! Dieu ne tente personne, mais il est toujours possible que Dieu permette un temps d’épreuve  Il y a donc là une demande du secours divin s’il nous arrivait en chemin d’être tenté par l’adversaire de nos âmes.

    http://jonathan.picceu.pagesperso-orange.fr/

     


    4 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 10 versets 38 à 42

    Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison.

    Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.

    Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit: Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma sœur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m’aider.

    Le Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses.

    Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.

    --

    J’ai le sentiment qu’on a trop souvent donné le mauvais rôle à Marthe.

    Il ne s’agit pour nous de la juger, mais de tirer instruction de ce que l’Evangile nous rapporte. 

    1 – Marthe reçoit Jésus dans sa maison

    Voilà déjà un premier point à mettre à son crédit !  Elle est accueillante et dans ce sens, elle nous donne un exemple !  Souvenons-nous de ce que Paul écrivait aux Romains :

    Romains 15:7 Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

    2 - Marthe, occupée à divers soins domestiques

    La version TOB a traduit : « Marthe s’affairait à un service compliqué »

    Elle voulait certainement, comme beaucoup de maîtresses de maison, que tout soit parfait ! Peut-on lui reprocher ?

    Voilà un deuxième point à mettre à son crédit.

    Si vous receviez Jésus chez vous, je suis convaincu que vous sortiriez les plus belles assiettes, les plus beaux couverts, les plus belles serviettes et que vous lui serviriez le meilleur repas possible !

    3 – Elle s’aperçoit tout à coup que sa sœur s’est assise aux pieds de Jésus

    Elle écoute l’invité au lieu de continuer à l’aider !

    Elle vient donc râler et exprimer à Jésus son mécontentement   !

     « Cela ne te fait-rien… ? » Autres traductions : « Tu ne te soucies pas… tu ne te mets pas peine pour moi… ça ne te dérange pas…  tu n’en as cure… »

    Elle fait des reproches au Seigneur lui-même !

    Mais comprenons qu’elle pensait recevoir le prophète qui venait de Galilée et qui été puissant en paroles et en œuvres, elle n’avait pas encore réalisé qu’elle recevait le Fils de Dieu !

    4 - Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses.

    Jésus voit dans le cœur de Marthe ses bonnes dispositions  pour le recevoir, mais il y voit aussi une inquiétude, une agitation qu’il a le désir d’apaiser.

    Imaginons que vous receviez Jésus un dimanche midi. Iriez-vous à l’office ?

    Si vous restiez à la maison pour préparer le repas, que pensez-vous que vous dirait Jésus en arrivant de l’office… avec Marie ?

    Réfléchissez…  ne dirait-il pas « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites… »

    5 – Une seule chose est nécessaire, Marie a choisi la bonne part !

    Quelle est donc cette chose ? On a le sentiment que le doigt de Jésus nous montre Marie. Que fait-elle de particulier ?

    La réponse est simple : apparemment, elle ne fait rien !!!

    Mais pas tout à fait ! Elle écoute et reçoit la Parole de celui dont les huissiers diront :

    « Jamais homme n’a parlé comme cet homme ! »

    Je crois que tout chrétien authentique est apte à comprendre l’attitude de Marie ! 

    Beaucoup de chrétiens ont à cœur de prier leur Père des cieux pour lui demander son aide et aussi pour le remercier de ses grâces.

    Mais il est une chose qui est nécessaire et vitale, c’est celle de nous tenir devant le Seigneur,  pour l’écouter, pour nous nourrir de sa Parole.

    Puis de nous tenir dans le silence devant lui, pour réfléchir à nos voies, et de rester à son écoute !

    Le prophète Daniel l’a fait en son temps :

    1 Samuel 3:10 Samuel répondit : Parle, car ton serviteur écoute.

     

    L'écoutons-nous ?

     http://jonathan.picceu.pagesperso-orange.fr/


    1 commentaire
  •  

    1 – De la croix, la grâce coule,

    Comme un fleuve constamment.

    Oh ! venez, venez en foule ;        ) bis

    Un plein pardon vous attend.   )

     

    2 - Espoir pour le plus coupable,

    Espoir pour tout malheureux.

    Espoir le Christ adorable,            ) bis

    Au brigand ouvrit les cieux.     )

     

    3 – Oui, pour tous la grâce abonde,

    A tous le ciel est ouvert.

    Pour tous les pécheurs du monde      ) bis

    Le rédempteur a souffert.             )

     

    4 – Crois à sa miséricorde,

    Qui dure éternellement.

    Pour toi, la grâce déborde,          ) bis 

    A cette heure, en ce moment. )

    (enregistrement public)

      http://jonathan.picceu.pagesperso-orange.fr/

     

     


    3 commentaires
  •  

    Paroles :

    1 - Torrents d'amour et de grâce,

    Amour du Sauveur en croix !

    À ce grand fleuve qui passe,

    Je m'abandonne et je crois.

     

    Refrain 

    Je crois à ton sacrifice,

    Ô Jésus, Agneau de Dieu,

    Et couvert par ta justice,

    J'entrerai dans le saint lieu.

     

    2 - Ah ! Que partout se répande,

    Ce fleuve à la grande voix,

    Que tout l'univers entende

    L'appel qui vient de la croix !

     

    3 - Que toute âme condamnée

    Pour qui tu versas ton sang,

    Soit au Père ramenée

    Par ton amour tout-puissant.

    (enregistrement public)

    http://jonathan.picceu.pagesperso-orange.fr/


    3 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 10 versets 25 à 37

    Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l’éprouver :

    Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?

    Jésus lui dit : Qu’est-il écrit dans la loi ? Qu’y lis-tu ?

    Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.

    Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela, et tu vivras.

     --

    Tu aimeras le Seigneur ton Dieu

    Le Docteur de la Loi avec beaucoup d’à-propos cite le premier et le second commandement de la Loi donnée à Moïse. Remarquons ce que l’apôtre Jean a écrit :

    " 1 Jean 4:19  Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier."

    " 2 Jean 1:6  Et l’amour consiste à marcher selon ses commandements."

    Autrement dit, on ne peut prétendre aimer Dieu sans se soumettre à sa volonté et obéir à ses enseignements !

    … et ton prochain comme toi-même

    Toutefois, en ce qui concerne le second commandement, il faut comprendre que les chrétiens authentiques ne sont plus sous la dispensation de la Loi !

    Jésus leur a donné un commandement nouveau :

    « Jean 13:34 Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. » 

    Nous pouvons remarquer que la barre est nettement plus haute que sous la Loi !

    Jésus ne commande plus d’aimer comme nous-mêmes, autrement dit sur un principe d’égalité. Mais il commande d’aimer comme il a aimé !

    Et il nous a aimés jusqu’à la mort même de la Croix ! 

    Mais alors comment aimer comme il nous a aimés ?

    C’est impossible à l’homme, mais tout est possible à Dieu, c’est pourquoi par son Esprit, Dieu répand son amour dans les cœurs qui ont été purifiés par le sang de Jésus. Autrement dit l’amour divin est répandu dans les cœurs de ceux qui sont passés par la repentance, qui ont reçu Christ comme leur Sauveur et qui mettent en pratique sa Parole.

     

    « Epitre aux Romains 5:5  Or, l’espérance ne trompe point, parce que l‘amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. »

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique