•  

    Ne crains rien, je t’aime !
    Je suis avec toi !
    Promesse suprême,
    Qui soutient ma foi.
    La sombre vallée
    N’a plus de terreur,
    L’âme consolée,
    Je marche avec mon Sauveur.

     

    Refrain
    Non, jamais tout seul,
    Non, jamais tout seul,
    Jésus mon Sauveur me garde,
    Jamais ne me laisse seul.
    Non, jamais tout seul,
    Non, jamais tout seul,
    Jésus mon Sauveur me garde,
    Je ne suis jamais tout seul.

     

    L’aube matinière
    Ne luit qu’aux beaux jours,
    Jésus, ma lumière,
    M’éclaire toujours !
    Quand je perds de vue
    L’astre radieux,
    À travers la nue,
    Jésus me montre les cieux !

     

    Les dangers accourent,
    Subtils, inconnus :
    De près ils m’entourent,
    Plus près est Jésus,
    Qui dans le voyage,
    Me redit : « C’est moi !
    Ne crains rien : courage !
    Je suis toujours avec toi ! »


    5 commentaires
  • 1. Tel que je suis, sans rien à moi,
    Sinon Ton sang versé pour moi,
    Et Ta voix qui m'appelle à Toi,
    Agneau de Dieu, je viens, je viens.

    2. Tel que je suis, bien vacillant,
    En proie au doute à chaque instant ;
    Luttes au dehors, craintes au dedans,
    Agneau de Dieu, je viens, je viens.

    3. Tel que je suis, Ton coeur est prêt
    À prendre le mien tel qu'il est,
    Pour tout changer, Sauveur parfait.
    Agneau de Dieu, je viens, je viens.

    4. Tel que je suis, Ton grand amour
    A tout pardonné sans retour.
    Je veux être à Toi dès ce jour,

    Agneau de Dieu, je viens, je viens.

     

     


    2 commentaires

  • 6 commentaires
  • Evangile selon LUC chapitre 15 versets 17 à 24

    Etant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim!

    Je me lèverai, j'irai vers mon père, et je lui dirai:

    Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils; traite-moi comme l'un de  tes mercenaires.

    Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son  père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et  le baisa.

    Le fils lui dit:  Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je  ne suis plus digne d'être appelé ton fils.

    Mais le père dit à ses serviteurs:

    Apportez vite la plus belle robe, et l'en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds.

    Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé.

    Et ils commencèrent à se réjouir.

    --

    Etant rentré en lui-même

    Cher ami(e) n'as-tu pas besoin de t'arrêter un instant dans ta course ici-bas ?

    De remettre ta manière de vivre en question. Es-tu prêt à rencontrer ton Dieu ?

    As-tu fait la paix avec lui ?

    Je me lèverai, j'irai vers mon père

    Ce n'est pas l'adhésion à une religion qui va te sauver. Il te faut faire une rencontre avec ton Père céleste. Tu as besoin de lui dire:

    "Mon Père, j'ai péché contre toi"

    Quand il était encore loin, son père le vit

    Peut-être es-tu encore loin, mais Dieu te voit et il t’aime, ses bras te sont ouverts !

    Par amour pour toi, Jésus-Christ a subi ton châtiment sur la Croix de Golgotha.

    Il t'offre le pardon et la vie éternelle.

     

    Ce cadeau reçois-le par la foi et la joie du ciel inondera ton cœur !

     

     


    2 commentaires

  • 3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique